L’ EUROPE DOIT “TENIR SON RANG” DANS LE MONDE. COMMENT FAIRE?

Thème LA CHINE

Un congres tenu par “Confrontations Europe” dans le College des Bernardins a Paris le 23 novembre 2011. Dans la soiree, sur le theme de la Chne il y a eu une succession d’orateurs qui brievement ont adresse un aspect des relations euro-chinoises. Notre president a reagi sur ce que deux autres orateurs ont dit:  le Ministre Francis Mer, et l’ancien Ambassadeur Serge Abou sur la necessite de l’Europe de “tenir le rang” dans les relations avec le monde extra-Europeen.

====================

Je vous remercie, Monsieur le Ministre Francis Mer  pour avoir nous donné les chiffres de l’ OCDE sur la longue trajectoire de la Chine dans l’histoire. De telles données sur la « LONGUE HISTOIRE »  peuvent nous rassurer que l’histoire n’est pas totalement prédéterminée, et que nous, les Européens, si nous nous y mettons vraiment , nous pourrions encore avoir quelques chances pour sauver notre continent.                                   Je voudrais aussi réagir sur deux mots de Monsieur l’Ambassadeur Serge Abou. Le premier mot est sur ce qu’il a dit du « regard des chinois sur l’Europe ».                    Le deuxième mot fut un avertissement à notre adresse quand il a dit qu’il est bien urgent  d’œuvrer « pour tenir notre rang » dans le monde.

Sur le regard des Chinois, évidemment il y a des différences entre la Chine des années quatre-vingt et la période quand l’Ambassadeur Abou entrait en fonction en Chine.

Quand j’entrais en Chine, nous, les pays membres de la communauté européenne, nous étions au nombre de neuf,  bien réunis, bien solidaires, nous nous voyions presque chaque jour. Régulièrement nous étions aussi ensemble à visiter le Ministère des Affaires Étrangères.  Les dirigeants chinois dans ce temps nous encourageaient fortement a bien résister  aux pressions  l’Union Soviétique. Nous leurs répondions que c‘était bien là aussi notre idée à nous. Quand nous sommes sortis du Ministère nous nous sommes dit l’un à l’autre : « en tant qu’Européens, il n’y a rien de meilleur que les Chinois ».      Les circonstances d’ aujourd’hui sont différentes et le regard mutuel a aussi change.

Le deuxième mot de  l’ambassadeur Abou, qui merite notre attention est son appel de bien veiller à ce que nous « tenions notre rang »  envers les Brics y compris  la Chine ». Bien sûr, l’Europe travaille déjà dans ce sens. Vous-mêmes M l’ambassadeur, Vous êtes en quelque sorte un exemple de cela. Parce que vos  prédécesseurs  avec titre personnel d’Ambassadeur, étaient appelés « Chef de la délégation de Union Européenne ». Mais vous-même vous avez eu le titre d’ « Ambassadeur de l’Union Européenne », un titre qui implique déjà une importance accrue.

À Pékin il y a  pour « tenir notre rang » aussi les ambassades des pays membres  de l’Union Européenne. La voix des nations individuelles ne doit jamais manquer à Pékin.

Je voudrais pourtant mentionner un autre élément qui sera important pour « tenir notre rang »

Et c’est la présence d’une Chambre de Commerce  de l’Union Européenne en Chine. Il y a 25 ans je déplorais l’absence d’une telle chambre Aujourd’hui je suis très content de voir cette chambre en pleine activité, soit à Pékin et dans beaucoup d’autres centres de la Chine.

Une fois par an, fruit d’une constante surveillance du terrain, la Chambre publie un « POSITION PAPER »  de quelques centaines de pages qui avec la courtoisie et prudence voulue mais aussi avec une précision, clarté et fermeté impressionnante raconte toutes les situations ou le climat de travailler en Chine laisse encore à désirer. Les reformes chinois ne sont pas encore completes. Ce document est par la suite présenté en personne aux plus hauts fonctionnaires de la Chine. C’est un document que jadis aucun ambassadeur aurait pu ou voulu produire et signer en isolation. Mais avec la présence de la Chambre de Commerce de l’Union Européenne nous avons gagné un outil puissant et indispensable. Indispensable notamment pour l’‘Europe si elle « veut tenir le rang » la grande  tâche qui nous incombe.

Merci de votre attention.

Anton Smitsendonk                                                                                                                       Ancien Ambassadeur en Chine

Advertisements

About dutasia

Former Ambassador of the Netherlands, presently National Commissioner for Thailand and for Indonesia in the ICC, the International Chamber of Commerce, the World Business Organization. Chairman of China Carbon Forum in Beijing, China.
This entry was posted in China, diplomacy, EUROPE, Europe's relations with other continents, EUROPEAN UNION, investissements. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s