PIERRE TEILHARD DE CHARDIN ENTRE MONDIALISATION ET …RETOUR AU TERROIR

Ouvrir sur le site « Voix d’Europe »  (« Voices-of-Europe.org », plus récemment « VoicesofEurope.wordpress.com ») une page sur Teilhard de Chardin est une occasion précieuse  et un bonheur.

Monsieur Gérard Hannezo a eu la main heureuse en mettant ensemble des expressions d’auteurs et de personnalités de l’histoire  et de nos propres temps  qui montrent  à quel degré les idées du Père Teilhard appellent à une  sensibilité moderne, et quel espoir elles  contiennent   pour beaucoup de gens.

Sur les pages de “Voice-of-Europe”, un mot d’introduction sera utile parce que nos lecteurs nous connaissent surtout pour des articles contre une mondialisation qui devient mondialisme, contre un cosmopolitisme facile qui a perdu ses attaches avec les « patries ». Sur notre site on trouve souvent  des critiques sur l’opérât de l’Union Européenne. Fréquemment nous revenons contre l’immigration de masse  ainsi que sur les propositions de faire entrer la Turquie dans l’Union, décision hautement existentielle qui n’a jamais été soumis  à nos peuples.

Les  argumentations naïves  et « angéliques ne sont pas notre affaire  Elargir  le cercle des membres de l’Union  pour « faire le poids de l’Europe »  dans le jeu géopolitique mondial nous semble une grande sottise.

Est-ce que de telles critiques qui nous sont propres se laissent combiner avec la pensée mondialement  ouverte et généreuse de l’abbé Teilhard de Chardin ? Un doute pourrait surgir. Mes premières impressions sur Teilhard de Chardin  datent des  années du Deuxième Concile du Vatican, les années 1950 que je passais  à Rome en mission diplomatique.  Beaucoup des amis voyaient TdC  et le Concile comme deux « phénomènes » qui etaient dans la même ligne de vue . Le  Concile voulait « s’ouvrir au monde ». Et  le Père  Teilhard de Chardin  offrait à l’Église un  « Monde », déjà intimement en train de s’approcher  au Point Omega, aux Christ.

Un demi-siècle est  désormais passé. Comment  le rapprochement de ces deux prénommes allies s’est évolué ?  Nous voyons aujourd’hui un désenchantement concernant  la mondialisation et nous commençons à comprendre que mondialisme, (mondialisation devenu doctrine), nous apporterait des malheurs. Nous recommençons  à respecter les particularités, les traditions locales, le caractère spécifique et la vocation des patries  (vocable plus  légitime que « nations »). Les « identitaires » qui nous rappellent ces choses  frappent parfois  nos  imaginations endormies Le retour aux terroirs est déjà largement partage.  ( note [1] )

Les slogans politiques  comme celui  pour l’Europe d’une “unité toujours plus étroite »’sont devenue  asphyxiants. On ne peut plus cautionner tous les projets de l’Union Européenne par un appel à Teilhard.   Bien gérer la mondialisation veut désormais dire aussi prendre soin de nos terroirs. Mais est-ce que ces deux vœux  sont vraiment allies?  Quel est la vraie place de Teilhard de Chardin dans cette équation ?

Peut-être nous étions parfois trop hâtifs dans notre lecture de Tc.  Les belles idées proposées, nous  voulions les traduire immédiatement  dans un langage pratique et politiquement exécutable. J’ai  vu des analyses qui voulaient déterminer si certaines provisions pour le développement de l’UE étaient consonnes avec la route vers le Pont Omega de TdC. (note [2]…)


Note [2]  avec des documentatations tres riches on trouve en effet quelques temoignages de cette « hate »  dans le volume  « AVEC PIERRE TEILHARDE CHARDIN, 2003 Pekin, Science etc Progres humain, Stasbourg  Construction de l’Europe, chez AUBIN editeur, association des Amis de Pierre Teilhard de Chardin  – Colloque International

Une telle méprise de notre part devrait aucunement inculper Teilhard de Chardin, qui voyait probablement les développements sur une escale bien plus large et qui  ne manifestait  pas un désir de « bruler les étapes » vers le Point Omega.

La « lecture hâtive »  a été a la base de plusieurs « messianismes ». Ce fut  la grande tragédie de l’apôtre  Judas Iscariote  qui voulait  une “traduction politique immédiate” du message de son Maitre. Et cette lecture faussee est devenue par l’intermédiaire de Nazaréens (jjudéo-chrétiens) aussi celle de l’islam (lire à cet effet Père Édouard-Marie Gallez « Le Malentendu Islamo-Chrétien » (Éditions Salvator). Autant de signes pour nous avertir.

Si nous évitons une « lecture hâtive »,  les idées de TdC et la critique  de la mondialisation peuvent bien aller ensemble et ne seront plus contradictoires.

Tachons alors de lire avec Gérard Hannezo les différents auteurs qu’il cite, avec la patience des grands espaces et la longue durée, sans chercher une traduction immédiate dans nos réalités d’aujourd’hui. Contentons-nous du « pain de ce jour ». Et travaillons pour balancer mieux  la mondialisation (dans le degré qu’elle était vraiment utile) avec la preservation du  terroir qui nous entoure et qui est « notre » à apprécier et à défendre.

Terroir et « Monde »  sont necessairement lies par la  bonne règle de la subsidiarité  qui nous guide dans beaucoup d’autres champs.

Anton Smitsendonk                              Bangkok  130219

=======================================  =

GERARD HANNEZO

Amis de T de C

hannezo.g@sfr.fr

g.hannezo@free .fr

01 46 99 03 83                                                                              11 01 2013

Rencontres furtives

avec Teilhard de Chardin

 L’Eglise catholique a su créer une théologie, c’est-à-dire  une rencontre de la culture et de la foi : Elle l’a fait avec le platonisme et la culture grecque au 4 me et 5 me siècle, puis au Moyen Age avec  le retour d’Aristote  repris par Saint Thomas d’Aquin

Mais après la Renaissance, l’Eglise n’a pas accompagné la modernité

Nous n’avons pas su évangéliser la modernité

(JC Anheim)

Teilhard de Chardin peut être considéré comme un visionnaire  et même un révolutionnaire, de la stature de Thomas d’Aquin :

Exilé en Chine et mort à New –York il avait tout pour  déstabiliser la Curie romaine et les théologiens  du début du XX me siècle

Mais Jean Paul II, autre révolutionnaire, a osé déclarer que, à la suite d’un certain Darwin, l’Evolution du monde «  était plus qu’une hypothèse », façon papale de faire admettre enfin la pensée de Teilhard de Chardin dans les bibliothèques des couvents du monde entier

Il suffit  d’ouvrir les yeux sur les écrits des décideurs et penseurs contemporains pour reconnaître les thèmes essentiels teilhardiens, parfois esquissés et souvent repris clairement :

La mondialisation (totalisation) des échanges en réseaux :

-Martineau – Lagarde, sn : Les pragmatiques réformistes parviennent à construire progressivement  une dynamique d’échange et de constitution de réseaux

-Toffler, futurologue : Le bond qui nous projette à un plus haut degré de diversité exige que soit accompli un bond correspondant vers des formes d’intégration plus élevées

-T de C : La  Totalisation inexorablement montante de la Noosphère ….

Le rêve d’universalité

-Aron, analyste politique : Contre la réalité de la lutte des consciences… (Il y a) un rêve d’universalité dans une phénoménologie  des fatalités particulières

-T de C : Un amour universel … est la seule façon complète et finale dont nous puissions aimer

La poussée de la science

– Guitton, philosophe  chrétien : La  science contemporaine se rapproche de plus en plus de la religion

-T de C : La Science nous donne une poussée décisive, providentielle dans la mesure où elle  nous force à une croissante unité de vision

L’humanité  en action

-Gauchet  philosophe non croyant: Pour Gauchet, la société est autocréation, auto-institution … C’est l’humanité qui s’institue bien qu’elle l’ignore

-T de C : (Chaque homme) doit construire, en commençant par la zone la plus naturelle de lui-même, un œuvre ou entre quelque chose de tous les éléments de la Terre

l’humanité qui s’élève

-Jacquard, philosophe : Un véritable surhomme est réalisé, non pas un être manifestant, à titre individuel, plus de force ou d’intelligence, mais un être multiple, une communauté

– Guitton, philosophe chrétien : Si le sens de l’évolution à travers les espèces, est en passant des seuils, de nous conduire à des états de plus en plus improbables, alors il se pourrait que notre humanité s’élève

-T de C : Pour avancer, toutes les directions ne sont pas bonnes .Mais une seule fait monter, celle qui par plus d’organisation, mène à plus de synthèse et d’unité

 

Le goût de vivre :

– Camus,  écrivain agnostique, Prix Nobel de littérature : Si je n’ai pas  dit tout le goût que je trouve à la vie,…alors je n’ai rien dit

-T de C : L’Evolution qui se réfléchit sur soi, les raisons et le goût de vivre se renforcent, au fond de l’âme humaine

(Camus, l’explorateur de l’absurde, garde le goût de la vie, même sans l’Espérance qui soutient la pensée de Teilhard. N’est ce pas remarquable ? )

Une conscience collective

 Durckheim,  philosophe : L’adhésion à des valeurs communes engendre une solidarité entre les membres de la société que Durkheim a exprimée en parlant d’une conscience collective

-T de C : Chez les peuplades classifiées comme primitives par des ethnologues, se reconnaît une sorte de conscience collective

La divinisation de l’humain

-Ferry, philosophe  vulgarisateur et homme politique :Le lent processus de désenchantement du monde par lequel s’opère l’humanisation du divin, s’avère compensé par un mouvement parallèle  de divinisation de l’humain

-T de C : Foi en Dieu foi au monde, ces deux énergies… doivent certainement pouvoir s’accoupler efficacement en une résultante de  nature ascensionnelle

l’Esprit – matière

-Koestler, écrivain  (le Zéro et l’Infini): Comme la pensée semble être un produit naturel de la vie, ne doit on pas en déduire, conformément  aux prévisions  du matérialisme le plus radical,  que la pensée est une propriété implicite de la matière brute ?

Rostand, biologiste agnostique : Je serais fortement tenté d’admettre une continuité entre la matière inerte et la matière vivante

T de C : Baigne toi dans la Matière, fils de l’Homme  C’est elle qui a bercé jadis ton inconscience. C’est elle qui te portera jusqu’à Dieu

(L’idée de continuité entre l’esprit et la matière est dorénavant admise couramment dans le monde scientifique  C’est avant les années cinquante que Teilhard a démontré ses qualités de visionnaire , rejoignant Thomas d’Aquin qui tenait la séparation de la matière corporelle  de la forme spirituelle pour provisoire)

La  primauté de la conscience ‘

Saint Exupéry, aviateur  et écrivain : Quand nous prendrons conscience de notre rôle, même le plus effacé, alors seulement nous serons heureux

Huntington, futurologue : La modernisation et le progrès moral de l’humanité résultant d’une plus grande prise de conscience et d’une meilleure compréhension de la société humaine … sont à l’origine d’une tendance constante vers des niveaux de Civilisation toujours supérieurs

T de C : La seule direction constante suivie par l’évolution biologique a été la direction du plus grand cerveau, c’est-à-dire, en gros, de la plus grande conscience

(Huntington a fait autorité par son ouvrage mondialement apprécié, « Crise des Civilisations »),

La sur- hominisation

Darwin, biologiste (De l’origine des espèces) : Pour qui croit comme moi, que l’homme dans un avenir lointain, sera une créature bien plus parfaite, que ce qu’il est actuellement, il est intolérable de le penser condamner à l’annihilation complète, après une aussi lente et immémoriale marche vers le progrès

T de C : N’est-il pas curieux que la biologie… nous  conduise à une hypothèse, celle d’un Foyer universel (je l’ai appelé Oméga), … d’intériorisation psychique

(Darwin, que l’Eglise catholique a mis tant d’années à reconnaître,  exprime sa confiance dans le lent processus de sur-hominisation, thème essentiellement teilhardien)

L’organisation croissante

De Rosnay, scientifique : La courbe du développement d’Internet s’est accélérée jusqu’à accomplir un bond gigantesque, en rassemblant plus d’un milliard d’internautes

T de C : Les noyaux humains s’organisent de manière stable en complexes fonctionnels, ou il est parfaitement légitime de reconnaître une substance grise de l’Humanité

(De Rosnay, avec ses amis scientifiques mondialement reconnus,  Reeves et Coppens, est un disciple  totalement inconditionnel de Teilhard de Chardin)

 

La force évolutive ascendante

Monod, Prix Nobel de physiologie : La force inconnue et inconnaissable qui opéré dans tout l’univers, pour y créer variété, cohérence, spécialisation, ordre, joue exactement le même rôle en définitive, que l’énergie ascendante de Teilhard de Chardin

T de C : Foi en Dieu foi au Monde , ces deux énergies, …doivent certainement pouvoir s’accorder efficacement  en une résultante de nature ascensionnelle

( Qui aurait pensé que Monod, auteur du « Hasard et la Nécéssité », puisse  saluer ainsi Teilhard ? )

Plus prés de nous , en 2011,  c’est Gabriel Wackermann , dans  son ouvrage « Vers une nouvelle mondialisation »,  qui parle d’une « mondialisation éthique »,  et aussi  « d’ une mondialisation d’un type nouveau, impliquant une démarche conjuguée ayant pour finalité une mutation profonde des pratiques sociétales et un changement corrélatif des rapports avec l’espace »

 

Avec ses mots à lui , Teilhard n’avait pas  dit autre chose , bien  avant 1954 , c’est à dire  à une époque ou le concept même de Mondialisation était   très peu développé,: « L’Homme s’est graduellement élevé par jeu d’unification ethnico-sociale, à la situation d’enveloppe spécifiquement nouvelle de la Terre …la Noosphère ou sphère pensante, imposée…. à la Biosphère  ( T de C, la place de l’homme dans la nature ,)

La force de l’amour

-Benoit XVI a commencé sa première encyclique en Décembre 2005,par »Dieu est  amour »

Jamais un pape n’avait dit cela dans une encyclique

Dieu est amour et c’est le nom de Dieu

(Frère G Lafont )

-Camus, agnostique par principe , redécouvre sans le nommer ,  l’amour qui n’est autre que le nom de Dieu : Ceux qui ne trouvent de repos ni en Dieu ni en l’histoire, se condamnent à vivre pour ceux qui , comme eux ne peuvent pas vivre : pour les humiliés .La révolte ne peut se passer d’un étrange amour

-Rostand, de l’Académie française , non croyant: Si féroce que se montre si souvent l’animal humain,il n’en est pas moins un animal qui a besoin d’aimer

De Waal et Dortier , primatologues : Beaucoup de primates de mammifères sont dotés d’émotions et pas simplement la peur, la colère et la joie Ils connaissent aussi des émotions sociales comme l’empathie,l’attachement et même l’amour

-T de C : L’amour est par nature, le seule énergie de synthèse dont l’action différenciante puisse nous super-personnaliser

 

Voilà quelques citations  inattendues qui démontrent que les plus grands  esprit de notre temps ont rencontré , plus ou moins furtivement et  souvent de manière  éclatante, un exceptionnel visionnaire chrétien qui renouvelle notre lecture de l’Evangile aux XX eme  et XXI eme siècles

On sait que le Pape Jean XX III  a déclaré «  Ce n’est pas l’Evangile qui change , c’est nous qui commençons à le comprendre un peu mieux »

Or, Teilhard de Chardin ne s’est jamais considéré comme un oracle, mais seulement comme un ouvreur de piste

Il nous a invités à poursuivre sa réflexion sur le monde contemporain

Aussi ,formulerai- je  un vœu très simple :

Que les  recherches de convergences avec les grands penseurs de notre temps, soient poursuivies dans le monde,

J’invite les lecteurs attentifs à communiquer en réseau le résultat de leurs propres  découvertes de ces innombrables rencontres furtives avec le religieux contemporain qui a tiré la substantifique  moelle spirituelle de Darwin :

Teilhard de Chardin l’exceptionnel

hannezo.g@sfr.fr

g.hannezo@free.fr

01 46 99 03 83

Une telle méprise de notre part devrait aucunement inculper Teilhard de Chardin, qui voyait probablement les développements sur une escale bien plus large et qui  ne manifestait  pas un désir de « bruler les étapes » vers le Point Omega.

La « lecture hâtive »  a été a la base de plusieurs « messianismes ». Ce fut  la grande tragédie de l’apôtre  Judas Iscariote  qui voulait  une “traduction politique immédiate” du message de son Maitre. Et cette lecture faussee est devenue par l’intermédiaire de Nazaréens (jjudéo-chrétiens) aussi celle de l’islam (lire à cet effet Père Édouard-Marie Gallez « Le Malentendu Islamo-Chrétien » (Éditions Salvator). Autant de signes pour nous avertir.

Si nous évitons une « lecture hâtive »,  les idées de TdC et la critique  de la mondialisation peuvent bien aller ensemble et ne seront plus contradictoires.

Tachons alors de lire avec Gérard Hannezo les différents auteurs qu’il cite, avec la patience des grands espaces et la longue durée, sans chercher une traduction immédiate dans nos réalités d’aujourd’hui. Contentons-nous du « pain de ce jour ». Et travaillons pour balancer mieux  la mondialisation (dans le degré qu’elle était vraiment utile) avec la preservation du  terroir qui nous entoure et qui est « notre » à apprécier et à défendre.

Terroir et « Monde »  sont necessairement lies par la  bonne règle de la subsidiarité  qui nous guide dans beaucoup d’autres champs.

 Anton Smitsendonk                              Bangkok  130219

Note [1] Dans des initiatives comme la « démocratie directe »  dans des circonscriptions  locales et régionales. On note egalement  les idées qui circulent pour permettre un commerce de proximité, et d’autres idées qui s’inspirent aux leçons que nous apprenons dans la gestion du climat et la protection de l’environnement comme le calcul des effets négatifs externes qui ne sont pas comptes dans les prix de marche.Ce calcul nous pourrait permettre d’apporter des corrections aux regles du marche libre avec une justification importante.

Note [2]  On trouve en effet quelques temoignages de cette « hate »  dans le volume  « AVEC PIERRE TEILHARDE CHARDIN, 2003 Pekin, Science etc Progres humain, Stasbourg  Construction de l’Europe, chez AUBIN editeur, association des Amis de Pierre Teilhard de Chardin  – Colloque International

=======================================  =

GERARD HANNEZO

Amis de T de C

hannezo.g@sfr.fr

g.hannezo@free .fr

01 46 99 03 83                                                                              11 01 2013

Rencontres furtives

avec Teilhard de Chardin

L’Eglise catholique a su créer une théologie, c’est-à-dire  une rencontre de la culture et de la foi : Elle l’a fait avec le platonisme et la culture grecque au 4 me et 5 me siècle, puis au Moyen Age avec  le retour d’Aristote  repris par Saint Thomas d’Aquin  Mais après la Renaissance, l’Eglise n’a pas accompagné la modernité . Nous n’avons pas su évangéliser la modernité

(JC Anheim)

Teilhard de Chardin peut être considéré comme un visionnaire  et même un révolutionnaire, de la stature de Thomas d’Aquin :  Exilé en Chine et mort à New –York il avait tout pour  déstabiliser la Curie romaine et les théologiens  du début du XX me siècle.  Mais Jean Paul II, autre révolutionnaire, a osé déclarer que, à la suite d’un certain Darwin, l’Evolution du monde «  était plus qu’une hypothèse », façon papale de faire admettre enfin la pensée de Teilhard de Chardin dans les bibliothèques des couvents du monde entier.   Il suffit  d’ouvrir les yeux sur les écrits des décideurs et penseurs contemporains pour reconnaître les thèmes essentiels teilhardiens, parfois esquissés et souvent repris clairement :

La mondialisation (totalisation) des échanges en réseaux :

Martineau – Lagarde, sn : Les pragmatiques réformistes parviennent à construire progressivement  une dynamique d’échange et de constitution de réseaux

-Toffler, futurologue : Le bond qui nous projette à un plus haut degré de diversité exige que soit accompli un bond correspondant vers des formes d’intégration plus élevées

-T de C : La  Totalisation inexorablement montante de la Noosphère ….

Le rêve d’universalité

-Aron, analyste politique : Contre la réalité de la lutte des consciences… (Il y a) un rêve d’universalité dans une phénoménologie  des fatalités particulières

-T de C : Un amour universel … est la seule façon complète et finale dont nous puissions aimer

La poussée de la science

– Guitton, philosophe  chrétien : La  science contemporaine se rapproche de plus en plus de la religion

-T de C : La Science nous donne une poussée décisive, providentielle dans la mesure où elle  nous force à une croissante unité de vision

 L’humanité  en action

-Gauchet  philosophe non croyant: Pour Gauchet, la société est autocréation, auto-institution … C’est l’humanité qui s’institue bien qu’elle l’ignore

-T de C : (Chaque homme) doit construire, en commençant par la zone la plus naturelle de lui-même, un œuvre ou entre quelque chose de tous les éléments de la Terre

l’humanité qui s’élève

-Jacquard, philosophe : Un véritable surhomme est réalisé, non pas un être manifestant, à titre individuel, plus de force ou d’intelligence, mais un être multiple, une communauté

– Guitton, philosophe chrétien : Si le sens de l’évolution à travers les espèces, est en passant des seuils, de nous conduire à des états de plus en plus improbables, alors il se pourrait que notre humanité s’élève

-T de C : Pour avancer, toutes les directions ne sont pas bonnes .Mais une seule fait monter, celle qui par plus d’organisation, mène à plus de synthèse et d’unité

 

Le goût de vivre :

– Camus,  écrivain agnostique, Prix Nobel de littérature : Si je n’ai pas  dit tout le goût que je trouve à la vie,…alors je n’ai rien dit

-T de C : L’Evolution qui se réfléchit sur soi, les raisons et le goût de vivre se renforcent, au fond de l’âme humaine

(Camus, l’explorateur de l’absurde, garde le goût de la vie, même sans l’Espérance qui soutient la pensée de Teilhard. N’est ce pas remarquable ? )

Une conscience collective

 Durckheim,  philosophe : L’adhésion à des valeurs communes engendre une solidarité entre les membres de la société que Durkheim a exprimée en parlant d’une conscience collective

-T de C : Chez les peuplades classifiées comme primitives par des ethnologues, se reconnaît une sorte de conscience collective

La divinisation de l’humain

-Ferry, philosophe  vulgarisateur et homme politique :Le lent processus de désenchantement du monde par lequel s’opère l’humanisation du divin, s’avère compensé par un mouvement parallèle  de divinisation de l’humain

-T de C : Foi en Dieu foi au monde, ces deux énergies… doivent certainement pouvoir s’accoupler efficacement en une résultante de  nature ascensionnelle

l’Esprit – matière

-Koestler, écrivain  (le Zéro et l’Infini): Comme la pensée semble être un produit naturel de la vie, ne doit on pas en déduire, conformément  aux prévisions  du matérialisme le plus radical,  que la pensée est une propriété implicite de la matière brute ?

Rostand, biologiste agnostique : Je serais fortement tenté d’admettre une continuité entre la matière inerte et la matière vivante

T de C : Baigne toi dans la Matière, fils de l’Homme  C’est elle qui a bercé jadis ton inconscience. C’est elle qui te portera jusqu’à Dieu

(L’idée de continuité entre l’esprit et la matière est dorénavant admise couramment dans le monde scientifique  C’est avant les années cinquante que Teilhard a démontré ses qualités de visionnaire , rejoignant Thomas d’Aquin qui tenait la séparation de la matière corporelle  de la forme spirituelle pour provisoire)

La  primauté de la conscience

Saint Exupéry, aviateur  et écrivain : Quand nous prendrons conscience de notre rôle, même le plus effacé, alors seulement nous serons heureux

Huntington, futurologue : La modernisation et le progrès moral de l’humanité résultant d’une plus grande prise de conscience et d’une meilleure compréhension de la société humaine … sont à l’origine d’une tendance constante vers des niveaux de Civilisation toujours supérieurs

T de C : La seule direction constante suivie par l’évolution biologique a été la direction du plus grand cerveau, c’est-à-dire, en gros, de la plus grande conscience

(Huntington a fait autorité par son ouvrage mondialement apprécié, « Crise des Civilisations »),

La sur- hominisation

Darwin, biologiste (De l’origine des espèces) : Pour qui croit comme moi, que l’homme dans un avenir lointain, sera une créature bien plus parfaite, que ce qu’il est actuellement, il est intolérable de le penser condamner à l’annihilation complète, après une aussi lente et immémoriale marche vers le progrès

T de C : N’est-il pas curieux que la biologie… nous  conduise à une hypothèse, celle d’un Foyer universel (je l’ai appelé Oméga), … d’intériorisation psychique

(Darwin, que l’Eglise catholique a mis tant d’années à reconnaître,  exprime sa confiance dans le lent processus de sur-hominisation, thème essentiellement teilhardien)

  L’organisation croissante

De Rosnay, scientifique : La courbe du développement d’Internet s’est accélérée jusqu’à accomplir un bond gigantesque, en rassemblant plus d’un milliard d’internautes

T de C : Les noyaux humains s’organisent de manière stable en complexes fonctionnels, ou il est parfaitement légitime de reconnaître une substance grise de l’Humanité

(De Rosnay, avec ses amis scientifiques mondialement reconnus,  Reeves et Coppens, est un disciple  totalement inconditionnel de Teilhard de Chardin)

 

La force évolutive ascendante

Monod, Prix Nobel de physiologie : La force inconnue et inconnaissable qui opéré dans tout l’univers, pour y créer variété, cohérence, spécialisation, ordre, joue exactement le même rôle en définitive, que l’énergie ascendante de Teilhard de Chardin

T de C : Foi en Dieu foi au Monde , ces deux énergies, …doivent certainement pouvoir s’accorder efficacement  en une résultante de nature ascensionnelle

( Qui aurait pensé que Monod, auteur du « Hasard et la Nécéssité », puisse  saluer ainsi Teilhard ? )

Plus prés de nous , en 2011,  c’est Gabriel Wackermann , dans  son ouvrage « Vers une nouvelle mondialisation »,  qui parle d’une « mondialisation éthique »,  et aussi  « d’ une mondialisation d’un type nouveau, impliquant une démarche conjuguée ayant pour finalité une mutation profonde des pratiques sociétales et un changement corrélatif des rapports avec l’espace »

Avec ses mots à lui , Teilhard n’avait pas  dit autre chose , bien  avant 1954 , c’est à dire  à une époque ou le concept même de Mondialisation était   très peu développé,: « L’Homme s’est graduellement élevé par jeu d’unification ethnico-sociale, à la situation d’enveloppe spécifiquement nouvelle de la Terre …la Noosphère ou sphère pensante, imposée…. à la Biosphère  ( T de C, la place de l’homme dans la nature ,)

La force de l’amour

-Benoit XVI a commencé sa première encyclique en Décembre 2005,par »Dieu est  amour »

Jamais un pape n’avait dit cela dans une encyclique

Dieu est amour et c’est le nom de Dieu

(Frère G Lafont )

-Camus, agnostique par principe , redécouvre sans le nommer ,  l’amour qui n’est autre que le nom de Dieu : Ceux qui ne trouvent de repos ni en Dieu ni en l’histoire, se condamnent à vivre pour ceux qui , comme eux ne peuvent pas vivre : pour les humiliés .La révolte ne peut se passer d’un étrange amour

-Rostand, de l’Académie française , non croyant: Si féroce que se montre si souvent l’animal humain,il n’en est pas moins un animal qui a besoin d’aimer

De Waal et Dortier , primatologues : Beaucoup de primates de mammifères sont dotés d’émotions et pas simplement la peur, la colère et la joie Ils connaissent aussi des émotions sociales comme l’empathie,l’attachement et même l’amour

-T de C : L’amour est par nature, le seule énergie de synthèse dont l’action différenciante puisse nous super-personnaliser

Voilà quelques citations  inattendues qui démontrent que les plus grands  esprit de notre temps ont rencontré , plus ou moins furtivement et  souvent de manière  éclatante, un exceptionnel visionnaire chrétien qui renouvelle notre lecture de l’Evangile aux XX eme  et XXI eme siècles

On sait que le Pape Jean XX III  a déclaré «  Ce n’est pas l’Evangile qui change , c’est nous qui commençons à le comprendre un peu mieux »

Or, Teilhard de Chardin ne s’est jamais considéré comme un oracle, mais seulement comme un ouvreur de piste. Il nous a invités à poursuivre sa réflexion sur le monde contemporain

Aussi ,formulerai- je  un vœu très simple :   Que les  recherches de convergences avec les grands penseurs de notre temps, soient poursuivies dans le monde.  J’invite les lecteurs attentifs à communiquer en réseau le résultat de leurs propres  découvertes de ces innombrables rencontres furtives avec le religieux contemporain qui a tiré la substantifique  moelle spirituelle de Darwin :  Teilhard de Chardin l’exceptionnel

hannezo.g@sfr.fr

g.hannezo@free.fr

01 46 99 03 83

Advertisements

About dutasia

Former Ambassador of the Netherlands, presently National Commissioner for Thailand and for Indonesia in the ICC, the International Chamber of Commerce, the World Business Organization. Chairman of China Carbon Forum in Beijing, China.
This entry was posted in Catholic Church, EUROPE, Europe's relations with other continents, EUROPEAN UNION, European Union enlargement, Islam, its developments worldwide, philosophy, Turkey, Turkey's campaign for EU accession and tagged , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s